Actualités

Petite séduction pour futurs entrepreneurs

7 avril 2015

La Communauté entrepreneuriale de Shawinigan a effectué son premier défilé à saveur entrepreneuriale lors de la Petite séduction pour futurs entrepreneurs, une activité unique en son genre dédiée à faire connaître aux jeunes travailleurs les organismes et acteurs du milieu.

Un défilé de mode en ouverture de la soirée a été présenté aux invités. À cette occasion, ce sont 14 mannequins, représentant les principaux organismes socioéconomiques d’accompagnement à l’entrepreneuriat, qui ont déambulé devant les futurs entrepreneurs.

«L’objectif de la soirée était de créer un premier contact entre le monde de l’entrepreneuriat et les futurs entrepreneurs. De pouvoir mettre des visages sur les différents organismes et de rendre leurs intervenants accessibles est un résultat très positif de cette 1re édition de la Petite séduction pour futurs entrepreneurs,» mentionne le directeur général du CEADS, Denis Morin.

L’initiative de la Petite séduction pour futurs entrepreneurs a semblé tout à fait appropriée pour démontrer à ces jeunes, âgés de 18 à 34 ans, les ressources et outils qui existent à Shawinigan pour les soutenir dans la concrétisation leur rêve entrepreneurial.

Stimuler le goût d'entreprendre
«Toutes ces actions concrètes que nous déployons pour séduire nos jeunes sont sans doute une 1re au Québec ! Selon l’indice entrepreneurial 2013, nos jeunes à Shawinigan ont davantage le goût d’entreprendre qu’ailleurs dans notre province», affirme le maire de Shawinigan, Michel Angers visiblement enchanté par l’évènement.

Histoire de promouvoir l’achat local, l'organisation a mis en valeur des produits locaux que chaque mannequin arborait fièrement devant la centaine de jeunes entrepreneurs.

La deuxième partie de ce 5 à 7 conduisait les invités à rencontrer les intervenants, qui pour cette portion jouaient le rôle d’exposants. Tout ce beau monde pouvait donc échanger dans une ambiance festive tout en savourant les bières des microbrasseries le Trou du diable et le Broadway Pub et les bouchées du chef Justine.

Source : L'Hebdo du St-Maurice